D’une certaine façon, la sophrologie, c’est un peu  « l’art de la pause »,  sous toutes ses formes : 

  • les pauses après chaque pratique, pour prendre le temps d’observer, d’accueillir ses sensations ses ressentis éventuels,
  • les pauses respiratoires, quand on joue avec son souffle, quand on fait certains exercices en « respiration tenue »,
  • et les « pauses tout court », enfin, qui nous permettent de recharger nos batteries… avant qu’elles ne  soient à plat !

Dans cet article je partage avec vous quelques propositions de pratiques pour devenir des « pros de la pause » !

Les pauses après chaque pratique

Tout au long d’une séance guidée, le sophrologue vous propose régulièrement ces pauses, dites « pauses d’intégration » ou « de totalisation » en fin de séance.

 Si vous pratiquez tout seul (bravo !), de la même façon, il est vraiment important que vous vous accordiez quelques instants après chaque exercice pour en tirer tout le bénéfice. 

Il s’agit tout simplement de quelques secondes, en silence, où vous allez peut-être percevoir de nouvelles sensations corporelles :  chaleur, fraîcheur, fourmillements, présence de certaines parties du corps, lourdeur, légèreté…. 

Les premières fois, vous ne percevrez peut-être pas grand chose, c’est tout à fait normal. 

Mais au fur et à mesure de votre pratique, votre capacité à percevoir vos propres sensations va petit à petit se développer. 

Cette capacité a de nombreux effets positifs : par exemple, mieux percevoir ses sensations, c’est revenir au réel (le corps versus le mental), c’est apprendre  à repérer les « signaux d’alerte » (tensions inutiles, fatigue) et prévenir leurs conséquences (stress, douleurs). C’est, d’une certaine façon, mieux se connaître.

Les pauses respiratoires :

Beaucoup d’exercices se font en jouant sur le rythme respiratoire, en particulier en retenant sa respiration (pause respiratoire, apnée poumons pleins ou vides).

Si vous voulez expérimenter, vous pouvez essayer la parenthèse 1, « tension/relâchement », ou la parenthèse 16, «respiration en carré ».

Cette technique permet de mieux percevoir d’éventuelles tensions corporelles, de relâcher les muscles un peu plus profondément et d’apprendre à utiliser votre propre souffle en fonction de vos besoins (plus de calme, ou plus d’énergie, ou une meilleure concentration…).

Les « pauses tout court » :

Que ce soit trop de travail, trop de charge mentale, trop de stress, trop de tout, trop longtemps… c’est non seulement inconfortable mais surtout particulièrement mauvais pour notre santé, notre équilibre, notre bien être.

Une seule solution : dire stop !

Mais, petit problème, quand on est dans cette spirale infernale (un peu comme le hamster dans sa roue…) :  on n’a pas le temps ! 

Pas le temps de prendre soin de soi, pas le temps de faire une séance de sophrologie (ou de toute autre pratique qui fait du bien), pas le temps de se reposer…

Si cette situation vous parle, peut-être pourriez vous essayer la « pause tout court », ou plutôt la micro pause :  plusieurs fois dans la journée, essayez de vous accorder quelques SECONDES (oui vous avez bien lu, je parle bien de secondes, pas de minutes).

Quelques exemples  :

Vous êtes au travail, assis devant votre ordinateur : avant d’ouvrir le prochain mail, soufflez, inspirez en fermant les yeux, soufflez longuement, rouvrez les yeux … puis votre mail.

Même chose avant de décrocher le téléphone, après avoir raccroché le téléphone, avant de vous lever pour aller voir un collègue, toutes les 5 pages du rapport que vous êtes en train de lire…. à vous d’inventer vos micro pauses !

Quelques secondes, plusieurs fois par jour : on souffle, on inspire en fermant les yeux, on souffle longuement, c’est tout.

Et on a même le droit de souffler plusieurs fois de suite !

Alors ? Vous reprendrez bien une petite pause ?

L'art de la pause sos sophrologie vincennes paris

Illustrations par Caroline Gaujour

Vous aimeriez bénéficier d’une séance gratuite et sans engagement ?