La confiance en soi est très rarement évoquée par mes clients au premier abord. Mais c’est  un sujet qui finit souvent par arriver sur le tapis !

Sos sophrologie confiance en soi Vincennes

Les raisons pour lesquelles on peut avoir plus ou moins confiance en soi sont multiples et la sophrologie ne peut pas à elle seule tout résoudre. 

Pour autant, il y a au moins un aspect où la sophrologie peut vraiment aider :  quand notre niveau de confiance est  le résultat de « représentations », c’est-à-dire d’une façon de se raconter la réalité … pas toujours très juste. 

Par exemple, vous pouvez peut-être douter de vos capacités parce que vous vous  racontez, encore et encore, que « vous n’êtes pas capable ». C’est parfois vrai bien sûr, et dans ce cas, c’est plutôt une bonne chose de ne pas partir bille en tête sur tout et n’importe quoi  ! Mais, parfois, vous pouvez être victime d’un manque de lucidité, voire d’une déferlante de pensées limitantes. 

Le mental est souvent un menteur !

Alors, comment la sophrologie peut-elle aider sur ce point ?

Je voudrais partager avec vous trois pistes :

  • du calme, pour plus de lucidité 
  • des mouvements, pour revenir à l’instant présent, au réel, à travers ce qui est le plus concret pour chacun de nous : notre propre corps et nos sensations corporelles,
  • une petite expérience de reprogrammation  mentale (pas de panique ! c’est  simple et sans danger…).

Du calme !

Impossible d’y voir clair quand on est trop souvent submergé par les émotions, quand on court partout ou quand notre niveau de stress a dépassé la cote d’alerte.

Il y a de nombreux exercices qui permettent de faire baisser la pression. Un des plus simple, que l’on peut facilement faire plusieurs fois par jour, histoire de s’entrainer régulièrement : relâcher  mâchoires, épaules et mains, trois points de « tensions inutiles » : trois points, c’est tout !

Et je parie que vous commencerez à y voir plus clair, une première étape pour remettre vos idées limitantes à leur juste place.

On bouge !

Là encore, beaucoup d’exercices de sophrologie  reconnectent au corps et aux sensations corporelles, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Si vous débutez et que vous n’avez pas trop l’habitude « d’écouter vos sensations », je vous suggère d’essayer les exercices qui mobilisent un côté du corps puis l’autre. En effet, travailler de façon asymétrique facilite beaucoup la perception de nos sensations par « différence » entre le côté qui vient de bouger et celui qui est resté immobile.

Par exemple, les étirements latéraux : 

  • debout, vous soufflez, vous inspirez en amenant le bras droit à la verticale, vous tenez votre respiration si vous pouvez, vous sentez un doux étirement de tout le côté droit et vous soufflez en relâchant. 
  • trois fois à droite, puis quelques instants de pause pour prendre le temps de repérer d’éventuelles sensations, sans doute un peu différentes entre le côté droit et le côté gauche,
  • la même chose avec le côté gauche…sans oublier la pause,
  • et une fois avec les deux bras, histoire de rassembler tout ça.

Et maintenant, sus au mental !

Dans la vie quotidienne, avoir les bras relâchés plutôt que croisés, les épaules détendues plutôt que recroquevillées, se redresser sur sa chaise, marcher la tête haute, mettre un sourire sur tout son visage (même quand on n’en n’a pas très envie), autant de petites modifications qui, répétées, dès qu’on y pense, un peu,  souvent, peuvent amener, même si c’est difficile à croire, à un changement d’état d’esprit.

Si vous voulez aller un peu plus loin, je vous suggère cette pratique dans une posture que j’aime particulièrement utiliser et que certains appellent  la « posture du vainqueur » : 

Sos sophrologie confiance en soi blog Paris

Debout, les yeux fermés, bien campé sur vos pieds, ancré au sol, vous inspirez, les bras montent vers le ciel, la tête très légèrement basculée en arrière, vous vous étalez dans l’espace, vous prenez toute votre place, votre juste place, vous profitez de la posture.

Puis vous laissez doucement vos bras redescendre, les mains « en miroir » devant vous, en soufflant longuement. 

Et,  cerise sur le gâteau, quand vous vous êtes familiarisé avec la posture et le mouvement des bras, vous pouvez faire venir un mot, une phrase, une image qui vous convient quand vous avez les bras en l’air, et avoir à l’esprit ce mot, cette phrase, cette image,  pendant que vos bras redescendent doucement : 

  • confiance, force, sérénité, joie, … 
  • je peux le faire, je mérite le respect, l’admiration, … 
  • une couleur magnifique, une lumière énergisante …

… vous choisissez (ou vous laissez venir) ce que vous voulez.

À faire trois fois, pour mieux intégrer l’exercice, sans oublier les quelques instants de pause à la fin pour prendre le temps de savourer ! 

Voilà ! J’espère vous avoir donné envie d’expérimenter ces quelques pistes :
confiance  ! Vous allez y arriver ! 

 En groupe et en Visio, c’est bien aussi. 

 

 

Illustrations par Caroline Gaujour

Vous aimeriez bénéficier d’une séance gratuite et sans engagement ?